Un expert vous répond

Panier

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander

Rendre bois translucide, imputrescible, résistant au feu

Rendre le bois translucide, imputrescible, plus résistant au feu et améliorer ses propriétés

 

Un bois translucide, imputrescible et propriétés structurelles

Bois translucide futur

c’est le défi que s’est lancé Timothée Boitouzet, architecte français formé à l’international. Il vient de déposer le brevet pour son bois bionique.

C’est un projet un peu fou qui occupe Timothée Boitouzet. Cet architecte français, formé notamment au Japon, où le lien entre matière et immatériel est davantage présent, travaille sur un bois translucide, imputrescible et structurel. « Sans recourir à la technologie, les Japonais parviennent à couper de fines plaques de marbre de 3 mm d’épaisseur.

Autre effet de cette opération : le bois devient trois fois plus rigide car plus dense. Après deux ans de travaux, les premiers résultats permettent d’obtenir une fine lame de bois en laboratoire. « La première étape de développement pourrait être de réaliser du mobilier avec ce bois bionique », indique l’architecte. La suivante consisterait à produire des bardages, des menuiseries ou des revêtements de sols.

En utilisant des techniques modernes, nous pouvons aller plus loin », estime-t-il. Le jeune architecte a donc mené des recherches fondamentales aux Etats-Unis, en partenariat avec département de biologie moléculaire et de chimie organique d’Harvard et le Medialab du Massachussetts Institute of Technology (MIT) à Cambridge, près de Boston.

 

Combler les microcavités par des matériaux plastiques

Bois translucide futur

Ces premiers travaux ont consisté à injecter dans une lame de bois épaisse de 7 à 10 mm une matrice monomère, soit des matériaux plastiques, afin de combler les microcavités. « En fonction des essences, le bois est composé de 60 à 70% d’air » rappelle Timothée Boitouzet.

Grâce au comblement des vides d’air par des monomères qui polymérisent in situ, les propriétés du matériau changent tout en respectant sa micro-architecture. Première conséquence, le bois devient translucide, car « la cellulose, naturellement présente dans le bois, est conservée, tandis que la lignine est remplacée par le monomère », explique-t-il. Puisque la cellulose est un matériau cristalin, le bois laisse désormais passer la lumière.

« A plus long terme, nous serons capables de saturer du bois plus épais par un procédé industriel, afin d’obtenir des performances structurelles et de repousser les limites d’usage du bois pour construire des tours », imagine Timothée Boitouzet tout en rappelant que la recherche est toujours semée d’embûches.

 

 

Saturer le bois en monomère par un procédé industriel

« Si tout va bien, ce nouveau matériau pourrait voir le jour d’ici deux à trois ans ». L’architecte vient d’ailleurs de déposer un brevet sur son produit et de créer dans la foulée la start-up Woodoo, afin d’exploiter commercialement ce nouveau matériau. Il a reçu de nombreux prix dont ceux des fondations Fulbright, Sachs, Lafarge et du mécénat Besnard de Quelen.

Nous vous proposons de profiter de prix exceptionnels sur des produits de professionnels fabriqués dans notre usine en France. Ces produits sont vendus en direct auprès du consommateur professionnel sans aucun maillon intermédiaire. Les frais de ports sont gratuits sur toute la France métropolitaine à l'adresse de votre choix. Les produits sont livrés immédiatement et toutes les commandes reçues avant 11 h 30 seront expédiées le jour même dés 14 h 00 dans la limite des stocks disponibles.

Pour d'autres bons conseils ou astuces sur nos actualités, rejoignez nous dés maintenant sur notre Blog Codève bois...