Teintes, traitements, colles ou nettoyants pour le bois

Quel produit de préparation choisir ?

Qu'est ce qu'une préparation pour le bois ?

Préparation bois

 

Une teinte pour le bois se caractérise généralement par une coloration artificielle réalisée par immersion, par pulvérisation ou par badigeonnage. La couleur ne se dépose pas juste superficiellement sur la surface d’un bois à colorer. Tout au contraire, elle pénètre la matière à coeur dans l'intégralité des pores du matériau.

 

Un traitement pour le bois se détermine par une classe d’emploi selon la norme afnor NF EN 335. Il se classifie en fonction de catégories tenant compte du risque d’exposition à l’eau. Chaque catégorie propose un degré de tenue en fonction du type de traitement. Il garantit alors une résistance parfaitement définie selon un classement allant de 1 à 5.

 

Une colle pour le bois sert à assembler plusieurs éléments de bois entre eux. Elle se présente le plus souvent sous une forme prête à l’emploi plus ou moins visqueuse. On rencontre surtout des colles synthétiques tels les vinyliques, les néoprènes ou les bi composants. On retrouve aussi des colles d’origine animale sur des bases de collagène.

 

Un nettoyant pour le bois sert à éliminer une cire, une encaustique, une huile ou un corps gras. On le formule souvent par un mélange de solvants, d’alcools, de mouillants ou d’additifs. Il s'utilise généralement sur tous les types d’essence de bois résineux ou feuillu. Il demeure toujours parfaitement neutre pour ne pas abîmer la surface du bois.

 

 

 

Pourquoi choisir une teinte bois ?

Teinte bois

 

Choisir une teinte bois, permet d'obtenir exactement le ton recherché. En effet, bien que le bois dans son état naturel procure une ambiance chaleureuse, il ne correspond pas toujours à la nuance voulue. Une couleur rehausse alors la fibre du bois pour la mettre en valeur. Elle se fabrique généralement à partir de pigments micronisés flushés pour un meilleur développement de la couleur. D'ailleurs, elle se formule de plus en plus à l'eau au détriment des solvants pour un bien meilleur respect de l'environnement.

 

La nuance d'une essence de bois varie d’un arbre à un autre, même au sein d'une même espèce. Il existe ainsi un grand nombre de tons allant des plus clairs sur les résineux, au plus foncés sur les bois exotiques. On essaye donc toujours la couleur sur une surface peu visible au préalable. On s'assure ainsi de la bonne couleur avant de recouvrir l'ensemble de la surface. On évite alors les mauvaises surprises pour un résultat final correspondant à son attente.

 

Une teinte bois ne procure pas de protection mais uniquement une décoration de surface. Elle offre alors une coloration nuancée sur tous les types de bois résineux, européens ou feuillus. Elle doit donc toujours être recouverte par une finition transparente adéquat. En effet, une teinture ne suffit pas pour protéger le matériau des nombreuses sollicitations quotidiennes. Le bois reste ainsi soumit à l'humidité, au auréoles, aux taches et aux marques en tout genre.

 

On l'applique le plus souvent avec une brosse, un pinceau, une éponge ou un chiffon par exemple. Les pores doivent être largement ouverts pour une bonne absorption du produit. Dans le cas contraire, on ponce très légèrement le support avec un léger abrasif pour une meilleure imprégnation. On travaille toujours dans le sens de la fibre pour éviter des traces inesthétiques. Sur des pores plus fermés, on augmente la pression d'application pour bien remplir le matériau.

 

 

 

Pourquoi choisir un traitement bois ?

Traitement bois

 

Choisir un traitement bois, demeure une opération importante pour obtenir une bonne durabilité du matériau. En effet, il demeure soumis à des conditions extérieures particulièrement difficiles. Il reste ainsi une proie facile face aux différents agents biologiques comme les moisissures, les champignons ou Les insectes xylophages. Le matériau peut alors être dangereusement fragilisé par ces diverses attaques. Il doit donc être soigneusement traité avant toute utilisation afin de le préserver de manière optimum.

 

Une bonne préservation du bois reste primordiale pour assurer la pérennité de la structure. Il se protège donc de manière préventive au moment de la construction ou curative si des petits trous apparaissent par la suite. Les charpentes, les poutres, les solives, les bardages et les planchers doivent être correctement traités pour éviter tout pourrissement. Cependant, certaines essences de bois n’ont pas forcement besoin de protection à cause de leur dureté naturelle.

 

Un traitement bois offre l'avantages de garantir la bonne tenue du matériau pendant de nombreuses années. Il améliore ainsi considérablement sa durée de vie. Si un bois de construction est correctement protégé, il peut perdurer pendant plusieurs dizaines d'années sans encombre. Il n'est donc pas nécessaire de renouveler l'opération régulièrement. De plus, les matières premières utilisées deviennent de plus en plus écologique pour une formulation souvent à base d'eau.

 

Un produit de traitement est généralement compatible avec toutes sortes de bois. Cependant, il s'applique que sur un bois parfaitement sec sans aucune trace d'humidité. Le matériau doit être brut sans film de finition qui peut empêcher un bonne imprégnation. En cas d'humidité élevé, on assèche soigneusement le matériau sans oublier de bien neutraliser sa cause. Ensuite, on prépare le support à traiter en le décapant, en le nettoyant ou en le dépoussiérant.

 

 

 

Pourquoi choisir une colle bois ?

Colle bois

 

Choisir une colle bois, ne doit pas se faire à la légère car la solidité finale de l'ensemble en dépend. En effet, les professionnels du bois savent bien qu'elle doit toujours être bien adaptée à l'essence du bois, au temps de prise et aux sollicitations. Effectivement, le choix n'est pas du tout le même entre un assemblage à l'intérieur ou à l'extérieur. De plus, les contraintes auxquelles le matériau est soumis influent fortement sur le type de résine à employer. Il faut donc réaliser un bon diagnostique auparavant avant de choisir le bon liant.

 

La colle blanche vinylique demeure la plus souvent employée pour les travaux courants en menuiserie, ébénisterie ou en agencement. Pour sélectionner la colle la mieux adaptée, plusieurs critères entrent en jeu. D'abord, elle doit être adhérente pour une bonne cohésion des différentes sortes d'éléments à joindre. Ensuite, elle doit être transparente pour un montage sans trace résiduelle. Enfin, elle doit avoir un temps de prise suffisamment long pour bien positionner les pièces.

 

La conformité aux normes permet de garantir un collage répondant aux différentes classes de sollicitations. En effet, des catégories bien distinctes D1, D2, D3 et D4 situent la performance des différentes colles selon un usage intérieur ou extérieur. Elles doivent ainsi répondre à des normes d'humidité ou de contact plus ou moins permanent avec l'eau. En effet, la tenue à l'eau reste un facteur déterminant dans toutes les applications prévues à l'extérieur.

 

On l'utiliser exclusivement sur des pièces à encoller bien propres, exemptes de poussières ou de salissures. De plus, la température ambiante doit idéalement se situer entre 18 et 20 °C pour un assemblage réussi. Cependant, on ne doit jamais travailler en dessous de 10 °C minimum. L’humidité du matériau doit être comprise entre 8 et 10 % en utilisation intérieur. Lors d'un usage extérieur, la teneur en humidité ne doit pas dépasser 15 %.

 

 

 

Pourquoi choisir un nettoyant bois ?

Nettoyant bois

 

Choisir un nettoyant bois, permet d'entretenir un parquet, une terrasse, un meuble, un escalier ou un plan de travail par exemple. Il existe aussi des produits pour nettoyer, dégraisser, décirer ou détacher une surface. On emploie également des décapants pour éliminer les anciennes couches de peinture, de vernis ou de cire. De plus, une utilisation régulière participe au bon maintien du matériau afin de le préserver dans la durée. En effet, l'usage d'un produit adapté facilite grandement l'entretien de tous les types de bois.

 

Chaque détergent répond à un besoin bien précis selon le type de nettoyage à réaliser. Il s'utilise généralement aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur sans aucune difficulté particulière. Il dissout ainsi efficacement les traces, les marques et les salissures. Il s'emploie également très souvent pour rénover une terrasse, une dalle ou un sol noirci par les années. Il s'utilise aussi pour nettoyer une façade, un mur ou un soubassement souillé par des années d'utilisation.

 

Un nettoyant bois s'utilise très souvent avant la mise en oeuvre d'un produit de finition. Il aide ainsi à nettoyer, dégraisser ou décaper une surface pour la rendre suffisamment propre pour être recouverte. On élimine alors les dépôts résiduels empêchant une bonne cohésion avec le support. On assure ainsi un bon accrochage de la peinture, du vernis ou de la lasure par la suite. Effectivement, cette étape permet une bonne tenue du traitement dans la durée.

 

Chaque produit s'applique de façon différente selon sa nature. On recommande donc de bien lire la description, le mode d'emploi et la fiche technique pour bien comprendre son fonctionnement. On peut alors l'employer correctement selon les prescriptions du fabriquant. Il ne faut surtout pas hésiter à renouveler plusieurs fois le nettoyage si la surface n'est pas parfaitement propre. On termine toujours l'opération en rincant abondamment le support à l'eau claire.

 

 

 

Pourquoi choisir un produit de restauration bois ?

Restauration bois

 

Choisir un produit de restauration bois, permet de rénover un meuble, une huisserie, une fenêtre, une porte ou une boiserie en mauvais état. Pour décolorer un bois, on utilise généralement un éclaircisseur pour obtenir une teinte moins sombre. On modifie ainsi une nuance foncée en la décolorant pour la rendre presque blanche. On peut aussi éliminer les traînées noires, l'humidité, les auréoles et les cernes avec un dégriseur adapté à cet effet. Il existe ainsi toute une gamme adaptée pour restaurer une surface détériorée par les années.

 

On applique un mastic à l'aide d'une spatule sur les zones les plus abîmées pour réparer la surface. Il est même possible de reconstituer une partie manquante qui peut ensuite se poncer comme du vrai bois. On peut également reboucher les petits trous inférieurs à 10 mm avec une pâte à bois. Pour obtenir la bonne teinte, on doit choisir une couleur légèrement plus soutenue que celle du matériau. On termine en ponçant si la surface n'est pas parfaitement lisse au final.

 

On emploie un durcisseur bois pour renforcer la structure fibreuse du matériau en profondeur. Il convient à tous les types de bois fragilisés. On utilise également une pâte à reboucher pour réparer les petites traces de chocs, de rayures ou d'éraflures. Elle agit alors comme un véritable pansement en comblant tous les petits manques, creux ou trous. Un bâton de cire permet de masquer un léger choc, un défaut, un nœud, une fissure, une fente ou un trou par exemple.

 

Préparé, restauré et réparé, le bois est prêt à recevoir une finition pour le protéger efficacement des sollicitations extérieures. On peut alors utiliser une peinture, un vernis, un vitrificateur ou une lasure par exemple. Le matériau peut même être au préalable teinté selon un choix important de couleurs. On peut également le cirer pour rehausser le coté chaleureux du bois. On peut aussi le huiler pour lui apporter une patine bien particulière lui donnant un bel effet mouillé.

 

 

 

? Conseil
04 70 28 93 04