Protéger un bois de l'eau

Protéger un bois de l'eau, est une fonction essentielle d'une finition extérieure avant tout aspect décoratif. Il est recommandé de sauvegarder le matériau avec une peinture, un vernis, une lasure, un saturateur ou une huile par exemple. En effet, il est important de réaliser un véritable effet barrière qui doit être imperméable si l'on souhaite que le bois ne s'altère pas trop vite.

Il est ainsi possible de conserver efficacement un bois naturel, massif, brut ou plaqué dans la durée. On le protège pour le garder pendant de nombreuses années face aux différentes agressions climatiques rencontrées. Il est préservé durablement de l'humidité, des pluies, des intempéries, de la lumière, du soleil, des rayons ultraviolets qui peuvent le faire vieillir prématurément.

 

1 - Rester naturellement perméable à l'humidité

Rester perméable humiditéRester naturellement perméable à l'humidité, est très important. Le bois est constitué de fibres végétales qui ont une excellente affinité avec l’eau. Il reste donc un matériau fragile qui demeure facilement perméable à l'eau. Il demeure particulièrement sensible aux différents liquides qui le pénètrent.

Le bois absorbe très facilement l’humidité qui est présente dans l’atmosphère ambiante. Il s'imprègne d'eau avant de la restituer naturellement car c'est un matériau hygroscopique. Il reste en équilibre constant avec son milieu ambiant qu'elle que soit la teneur en humidité que l'on rencontre.

Ces différentes variations d’humidité sont à l’origine des transformations dimensionnelles habituelles du bois. Elles ont pour effet d'entraîner des déformations qui peuvent même être parfois importantes. Il travaille en se gonflant si l’air est trop humide. Il se rétracte quand l'atmosphère devient plus sèche.

Les pluies, les averses, les orages et autres intempéries qui sont au contact du bois peuvent être à l’origine de l’apparition de taches, de traces, de coulures et d'auréoles disgracieuses. L'humidité, les infiltrations, les condensations et les vapeurs d'eau sont aussi responsables du vieillissement prématuré du bois au fil des années.

 

2 - Ne pas empêcher les échanges avec l'extérieur

Pas empêcher échanges avec extérieurNe pas empêcher les échanges avec l'extérieur, doit être absolument respecté. Lorsque l'on veut protéger un bois, il faut appliquer un produit hydrofuge de manière à éviter que l’eau puisse le pénétrer. Il faut veiller qu'il ne soit pas imprégné par l'humidité si l'on souhaite une bonne tenue à long terme.

Un produit de traitement pour le bois ne peut être parfaitement adapté que s’il respecte les différents échanges d’humidité. En effet, le bois doit pouvoir continuer à se réguler avec son milieu ambiant. Il faut veiller que le film reste suffisamment micro poreux pour garantir une bonne efficacité des échanges.

Par contre, il ne faut pas confondre l’imperméabilité et l’étanchéité qui sont des notions bien différentes. L'étanchéité doit être totalement proscrite dans le cas de la protection d'un bois. Rendre un bois complètement étanche risque de provoquer un pourrissement pur et simple du matériau à long terme.

En effet, il ne faut jamais empêcher les échanges gazeux qui permettent de réguler la teneur en humidité dans les pores du bois. Une peinture pour bois doit impérativement laisser respirer le support sans jamais stopper les évacuations internes vers l'extérieur. Il doit juste empêcher que l'eau puisse pénétrer au coeur du bois afin de ne pas l'altérer, ni le détériorer.

 

3 - Choisir un bon produit de traitement du bois

Choisir traitement boisChoisir un bon produit de traitement du bois, est primordial afin de le protéger efficacement dans la durée. Il existe différents type de produits qui sont capables de préserver efficacement ce matériau. On peut utiliser un produit qui pénètre en profondeur comme une huile, une imprégnation ou un saturateur.

Un traitement pénétrant apporte une protection plus performante qu'un produit qui dépose un film simplement en surface comme une peinture, un vernis ou un vitrificateur par exemple. Effectivement, si un produit filmogène peut paraître efficace au début, ce n'est pas toujours le cas sur du long terme.

En effet, ils peuvent finir par craqueler, s’écailler, se fissurer ou se décoller au fil des années. les infiltrations, l’eau ou l'humidité pénètre dans le matériau qui devient mal isolé. Il est alors indispensable de poncer ou de décaper la surface du bois afin de le remettre à nu de façon à le préserver à nouveau.

Les silicones sont largement employés dans les imperméabilisants pour bois. Il faut éviter ces substances nocives au même titre que les solvants pétroliers toujours présents dans de nombreux produits. Elles ne sont pas sans danger pour l’utilisateur, pour l’environnement ou pour la nature. Il est mieux de sélectionner un produit biosourcé d’origine végétale en cohérence avec ce matériau naturel.

 

4 - Entretenir régulièrement pour une bonne protection

Entretenir pour bonne protectionEntretenir régulièrement pour une bonne protection, reste une opération qu'il ne faut surtout pas oublier de réaliser. Quel que soit le type d’imperméabilisant choisi pour préserver le bois, il est nécessaire de l’entretenir de façon régulière pour que la protection reste suffisamment performante dans le temps.

Les travaux fastidieux de préparation, de ponçage, d'égrenage ou de décapage de la surface peuvent être évités en utilisant une huile, un saturateur ou une imprégnation. Ils ont la particularité de protéger le matériau dans l'ensemble de sa masse sans créer de film en surface qui peut s'écailler par la suite.

La fonction d’un imperméabilisant est de protéger le bois des taches, des traces, des auréoles, des cernes et des agressions du quotidien. Il est en général associé à un agent anti UV qui va éviter que le bois ne devienne trop gris à la longue. Il limite ainsi le phénomène de gonflement ou de retrait.

Un hydrofugeant non filmogène apporte de nombreux avantages pour préserver une surface en bois. Il est très efficace contre les intempéries grâce à un effet barrière. Il reste aussi très performant pour nourrir le bois dans toute sa profondeur jusqu'au coeur même du matériau. Il protège également le support de la lumière, du soleil et des rayons ultraviolets.