Teintes, égalisateurs et patines pour le bois

Quelle teinte pour le bois choisir ?

Pourquoi utiliser une teinte pour le bois ?

Utiliser une teinte bois

 

Utiliser une teinte pour le bois, permet de teinter tous vos types d'essences de bois tendres ou dures. Elle s'emploie sur un résineux comme le sapin, le pin, le douglas ou l'épicéa. On l'utilise aussi sur un feuillu comme le chêne, le frêne, l'hêtre ou le noyer. Elle convient également sur un exotique comme le teck, le sipo, l'ipé ou l'iroko.

 

Elle reste idéale pour teinter un bois brut, neuf ou ancien. On peut aussi l'employer pour colorer une boiserie, un lambris, une porte ou une huisserie. On l'utilise également sur un meuble, une commode, une armoire ou un objet en bois par exemple. De même, elle convient pour un plancher, un parquet, un escalier ou un sol en bois.

 

Une teinte bois reste facilement miscible avec les autres pour créer une infinité de nuances. Elle demeure donc parfaitement compatible en toutes proportions. De plus, la couleur résiste très bien à la lumière, au soleil ou aux rayons ultraviolets. En effet, elle assure une excellente tenue sans jaunir, sans blanchir, ni se décolorer au fil des années.

 

Elle s'emploie chez les professionnels dans le millieu de la menuiserie, de l'ébénisterie ou de la décoration. Elle met en valeur la fibre du bois grâce à la profondeur des tons proposés. Elle permet de rehausser les nuances du bois d'origine. Ensuite, elle est facilement recouvrable par une cire, une huile, une lasure ou un vernis par exemple.

 

 

 

Comment préparer un bois avant une teinte ?

Poncer bois

 

Préparer une surface avant de l'embellir avec une teinte bois, reste une opération à ne surtout pas négliger si l'on veut avoir la nuance désirée. D'abord, on commence par un bon nettoyage afin d'obtenir un support le plus propre possible. Ensuite, on ponce le matériau pour supprimer les aspérités indésirables de la surface. On termine alors la préparation sans oublier de bien se débarrasser de la poussière due au travail de ponçage.

 

1 - Dégraisser le bois : on commence par correctement dégraisser la surface avec un nettoyant pour bois adéquat. On le laisse alors agir pendant au moins 30 minutes pour une bonne pénétration. On le frotte ensuite avec une brosse pour en améliorer l’efficacité. Il ne reste alors plus qu'à effectuer un rinçage abondant pour finir.

 

2 - Poncer le bois : on ponce manuellement le matériau avec de la laine d'acier n° 4 pour les grosses aspérités ou de la laine d'acier n° 0 pour les petits reliefs. Il est possible d'employer un meuleuse avec un disque abrasif adapté pour un ponçage plus rapide, plus efficace et moins fastidieux sur des surfaces plus importantes.

 

3 - Enlever la poussière : on termine en éliminant soigneusement les particules, les dépôts et les poussières résiduelles dues au travail de ponçage. On peut employer une brosse, un balai, un aspirateur ou une serpillière humidifiée pour se débarrasser des résidus restants. Il ne doit plus rester aucune matière non adhérente au final.

 

 

 

Comment appliquer une teinte bois ?

appliquer teinte bois

 

Appliquer une teinte bois, ne pose pas de problèmes particuliers si l'on travaille de façon un peu méthodique. On débute toujours en protégeant correctement les supports qui ne doivent pas être teintés. On mélange ensuite soigneusement la teinte avec un mélangeur approprié pour remettre en suspension l'ensemble des matières. On peut alors l'appliquer avec l'outil le plus adapté possible selon le type de surface rencontrée.

 

1 - Protéger les surfaces : on préserve soigneusement les plinthes, les boiseries et les murs avec un ruban de masquage, des cartons, des papiers ou des plastiques. Cette protection empêche à la teinte de tacher les surfaces qui ne doivent pas être traitées. En effet, les traces peuvent être difficiles à éliminer par la suite.

 

2 - Mélanger la teinte : il arrive souvent que cette étape soit bâclée, mal réalisée ou même complètement oubliée. Le temps d'utilisation d'un mélangeur doit durer au minimum 5 minutes pour correctement homogénéiser toutes les particules. Cette opération reste primordiale pour éviter tout problème de tenue par la suite.

 

3 - Appliquer la teinte : elle s'utilise avec une brosse pouce, une brosse plate un spalter ou même un rouleau. Elle s'applique alors en respectant le sens des fibres du bois pour un beau rendu. La teinte doit bien sécher avant la mise en oeuvre d'une finition. Pour foncer la teinte, il ne faut pas hésiter à rajouter 2 ou 3 couches supplémentaires.

 

 

 

? Conseil
04 70 28 93 04