Peinture bois

Découvrez une importante gamme de peintures bois pour protéger et décorer vos chalets de montagne, boiseries de bord de mer, volets exposés, balcons, portes, fenêtres ou portails en bois. Elles crée une barrière étanche grâce à un film micro poreux laissant l’eau s’évaporer afin d'éviter que le revêtement ne se décolle. Ces peinture pour le bois s'utilisent très simplement à la brosse, au pinceau, au rouleau, au pistolet pneumatique ou électrique. Elles offrent l'avantage d'apporter une parfaite régularité de la surface grâce à un excellent tendu. En effet, elles minimisent les faïençages, les cordages, les coulures ou autres défauts de surface.

 

 

Comment préparer un bois avant une peinture ?

Egrener bois

Préparer une surface avant d'appliquer une peinture bois, assure une meilleure adhérence de la couche sur son support. Le matériau doit être ainsi soigneusement dégraissé avant l'application d'un revêtement. Il ne reste alors plus qu'à l'égrener correctement pour parfaitement aplanir la surface avant de retirer toute poussière résiduelle.

 

1 - Dégraisser le bois : il faut impérativement nettoyer une surface grasse avec un solvant de nettoyage pour obtenir un support suffisamment propre pour être recouvert par une peinture appropriée. Le nettoyant procure un pouvoir dissolvant performant pour une action efficace sur l'ensemble des salissures.

2 - Egrener le bois : on emploie un abrasif fin comme la laine d'acier n° 000 pour préparer le matériau. Elle s'utilise généralement en réalisant des mouvements circulaires bien réguliers. On raye ainsi le support pour procurer la meilleure adhérence possible. La peinture s'accroche alors bien mieux sur la surface par la suite.

3 - Retirer la poussière : les matières résiduelles dues au ponçage du support doivent impérativement s'éliminer. On emploie le plus souvent un balais, une brosse ou un aspirateur pour cette opération. On essuie ensuite l'ensemble de la surface avec un chiffon, une éponge ou une serpillière humide pour se débarrasser des résidus restants.

 

 

Comment appliquer un primaire bois ?

Appliquer primaire bois

Appliquer un primaire bois, demeure une solution idéale pour adhérer fortement sur un matériau. Il uniformise efficacement un fond avant de le recouvrir par la peinture de finition adéquate. Cependant, il ne faut pas oublier de correctement diluer la sous couche pour améliorer suffisamment l'accrochage dans les pores du bois.

 

1 - Diluer la peinture : on applique généralement le primaire avec une brosse, un pinceau ou un rouleau sans incorporer trop de diluant. On peut employer également un pistolet airless avec une dilution de seulement 5 %. On peut aussi utiliser un pistolet pneumatique, électrique ou à gravité en ajoutant 10 % de diluant.

2 - Appliquer le primaire : Il s'utilise en fine couche sans vouloir recouvrir absolument l'ensemble du support en une seule passe. On conseille de ne pas trop charger la surface afin d'éviter des traces, des coulures ou des marques inesthétiques. De plus, le primaire doit bien sécher avant d'envisager l'application d'une couche définitive.

3 - Egrener entre les couches : On patiente généralement un laps de temps suffisant pour que la sous couche sèche en profondeur avant d'égrener la surface. Il faut toujours poncer entre chaque couche avec de la laine d'acier n° 000 pour apporter le meilleur fini possible de la surface avant de continuer l'application.

 

 

Comment peindre avec une peinture bois ?

Appliquer peinture bois

Peindre avec une peinture bois, assure une excellente protection du matériau. Cependant, on doit toujours respecter de bonnes conditions de température. On sélectionne aussi le bon outil d'application pour réaliser un chantier de qualité. De plus, on n'oublie pas de bien laisser sécher la peinture entre chaque couche pour éviter une détrempe.

 

1 - Conditions de température : une application de peinture se réalise généralement à une température adaptée. En effet, elle sèche plus lentement en dessous de 15 °C. Par contre, la peinture sèche plus du tout en dessous de 5 °C. On évite alors de peindre lorsque la température passe en dessous de 5 °C ou dépasse 25 °C.

2 - Appliquer la peinture : On utilise le plus souvent une brosse, un pinceau, un rouleau ou même un pistolet lorsque les surfaces à peindre deviennent plus importantes. On peint généralement les 2 faces d’un panneau pour bien le protéger afin d'éviter un fendillement, un gonflement ou une déformation du bois par la suite.

3 - Laisser bien sécher : la peinture doit obligatoirement bien sécher à coeur avant tout recouvrement par une autre couche supplémentaire. On patiente alors un délais suffisant pour réduire le risque d'un décollement de la passe suivante. D'ailleurs, il ne faut surtout jamais bloquer le solvant entre 2 couches successives de peinture.

 

? Conseil
04 70 28 93 04