Comment bloquer le tanin du bois avec le stabilisateur extérieur ?

Bloquer tanin bois

Pourquoi bloquer le tanin du bois ?

Bloquer le tanin du bois avec le stabilisateur extérieur, permet d'éviter les taches brunâtre sur une finition qui vient d'être appliquée. Le tanin est une substance végétale hydrosoluble de la famille des polyphénols. Il se retrouve dans les plantes supérieures comme les arbres ou les plantes à fleur par exemple.

Le tanin sert de moyen de défense chimique contre les insectes, les parasites ou les champignons. Il est présent surtout dans la partie végétale exposée à des risques de prolifération. On le retrouve plus massivement dans les écorces, les racines, les feuilles ou les fruits. Il est même présent dans certaines boissons comme le thé, le café, la bière ou le vin.

Lorsque que l'on se retrouve en présence de tanin, il ne faut surtout pas persévérer dans la mise en oeuvre. Il important de réagir rapidement en stoppant immédiatement toute application de peinture, de vernis, de lasure, d'huile ou de cire. Le bois va s’hydrater de plus en plus en aggravant la situation si l'on continue l'application.

On risque alors d'accumuler plusieurs couches disgracieuses sans pouvoir cacher ces fameuses auréoles de tanin. Il est impossible de se débarrasser de ces traces brunâtre sans appliquer un saturateur qui va permettre de rendre le bois hydrophobe. Il va ainsi créer une véritable barrière physique qui empêche l’eau d’accéder au tanin et de l'extraire par micro capillarité.

 

 

Dégraisser le bois

Comment préparer un bois tannique ?

Préparer un bois tannique avant d'appliquer le stabilisateur extérieur, demeure un travail préalable indispensable. D'abord, on nettoie le matériau avec un dégraissant approprié. Après, on ponce la surface dans le sens du veinage pour éliminer le tanin. Puis, on enlève soigneusement la poussière de ponçage afin d'ouvrir les pores du bois pour une meilleure pénétration.

1 - Dégraisser le bois : on débute en dégraissant la surface avec un nettoyant spécifique au bois. D'ailleurs, il faut le laisser agir pendant un délais de contact d'un minimum de 30 minutes. On frotte alors énergiquement la surface pour encore améliorer l’efficacité du produit. Pour finir, il ne reste plus qu'à effectuer un bon rinçage pour se débarrasser des traces résiduelles de détergent.

2 - Poncer le bois : on ponce la surface dans le sens du veinage du bois avec un abrasif à grains fins comme de la toile émeri, du papier de verre ou de la laine d'acier. De plus, ce léger égrenage favorise l'élimination des dernières taches de tanin. Néanmoins, il ne faut pas trop insister sur une même partie pour ne pas abîmer le matériau en le creusant trop profondément.

3 - Enlever la poussière : on enleve la poussière de ponçage restante de la surface à traiter. On se débarrasse ainsi de tous les traces de tanin en ouvrant les pores du matériau. On facilite alors la pénétration du produit en profondeur afin de stopper toutes remontés ultérieures. En effet, le tanin ne doit pas pouvoir revenir jusqu'à la surface du bois par micro-capillarité.

 

 

Appliquer le stabilisateur

Comment bloquer le tanin avec le stabilisateur extérieur ?

Bloquer le tanin du bois avec le stabilisateur extérieur, reste un procédé particulièrement efficace. On l'applique alors en plusieurs passes pour stopper la progression du tanin. Pour cela, on peut utiliser une brosse, un rouleau ou un pistolet. Finalement, on termine en égrenant avec de la laine d'acier pour améliorer l'accrochage par la suite.

1 - Bloquer le tanin : l'usage du produit en plusieurs passages reste suffisant pour empêcher toute évolution du tanin par la suite. Il évite ainsi au tanin de remonter à la surface à travers la porosité du matériau. On conseille alors de traiter à saturation en deux ou trois passes. On obtient ensuite un très bon effet barrière contre les remontées capillaires.

2 - Appliquer le stabilisateur : on utilise majoritairement un rouleau ou un spalter pour plus d'efficacité. Une brosse ou un pinceau aide à imprégner des zones plus difficiles d'accès. On peut aussi choisir d'employer un pistolet ou un pulvérisateur pour une surface plus importante. De plus, ce type de matériel permet une imprégnation plus en profondeur.

3 - Egrener le bois : on égrène légèrement l'ensemble de la surface du bois avec de laine d'acier extra fine n° 000. Le traitement pénètre ainsi mieux dans le matériau par la suite. On doit également respecter un délais de séchage suffisant entre chaque passage. En effet, il ne faut pas prendre le risque d'avoir une détrempe entre deux passes du traitement.

 

 

Gamme saturateur bois
Gamme saturateur bois

Conseil saturateur bois
Conseil saturateur bois

Blog saturateur bois
Blog saturateur bois

Info saturateur bois
Info saturateur bois

? Conseil
04 70 28 93 04