Comment traiter un bois avant peinture avec le traitement bois préventif ?

 

Traiter un bois avant peinture

Pourquoi traiter un bois avant peinture ?

Traiter un bois avant peinture avec le traitement  bois préventif, permet de préserver le matériau susceptible d'être attaqué par les insectes, les champignons ou les moisissures. Une essence de bois est une structure naturelle fibreuse qui reste très sensible aux aléas de l'extérieur. En effet, ce type de matière peut être détériorée très rapidement si l'on n'agit pas à temps. Ces travaux doivent donc se réaliser de façon préventive sur un bois neuf, brut ou remis à nu. 

Avant de peindre, on traite les panneaux, les lambris, les planches ou les poutres sur les 4 faces. En effet, il faut bien imprégner en profondeur les boiseries, les bardages, les huisseries, les portes, les fenêtres ou les volets. Il ne faut pas hésiter à saturer les fibres à coeur pour obtenir un bon effet préventif. Il faut même particulièrement insister si la construction se situe dans une zone infestée par les termites ou les insectes xylophages. Ensuite, il ne reste plus qu'à peindre avec une peinture, un vernis, une lasure ou une huile adéquate.

Avant l'application d'une peinture, on conseille d'utiliser des produits de préservation spécifiques au bois. En effet, c'est important pour éviter que les prédateurs ne travaillent sous le film de peinture jusqu'à détruire entièrement le bois. On procède généralement à l'application de produits de préservation lorsque la teneur en eau de la région est élevée. Cette opération n'est donc surtout pas à négliger si le support est régulièrement exposé à l'eau, à l'humidité et aux intempéries.

La situation des zones d'invasion des termites permet d'évaluer la nécessité d'intervenir préventivement contre les insectes xylophages. L'objectif est de renforcer la tenue du matériau afin d'obtenir une meilleure résistance dans la durée. Après un produit de préservation, il est alors possible de peindre avec une peinture, un vernis, une lasure ou une huile. Ce film de protection permet de préserver le matériau des différentes sollicitations de l'extérieur.

 

 

Enlever le bois abîmé

Comment préparer un bois ?

Préparer un bois avant d'appliquer le traitement bois préventif, reste un travail indispensable à réaliser au préalable. En première étape, il faut toujours bien sonder le support pour contrôler l'état de sa structure. En deuxième étape, on le bûche si nécessaire pour éliminer les zones trop attaquées par les prédateurs. En troisième étape, on remplace les parties trop détériorées par des pièces de bois neuves.

1 - Sonder le bois : il faut commencer par vérifier complètement l'ensemble de la structure afin de bien déterminer toutes les zones contaminées. En effet, le bois a pu être agressé par les insectes xylophages, les champignons ou les moisissures. Cette opération de contrôle est importante car elle permet de faire un véritable diagnostique du travail à réaliser.

2 - Enlever le bois abîmé : Il faut bûcher correctement les zones vermoulues afin de se débarrasser des parties déjà attaquées. Il faut dégager les galeries creusées par les insectes xylophages à la brosse métallique. Il faut éliminer soigneusement les zones abîmées, détériorées ou pourries. On applique ensuite le produit de préservation pour une bonne protection du matériau.

3 - Renforcer le bois : il est impératif de renforcer les éléments mis à mal par le temps. Il ne faut pas hésiter à remplacer les parties trop affaiblies par les attaques extérieures. Si ce travail de remplacement est mal fait, on prend le risque d'étendre les zones détériorées par les insectes ou les champignons sur la totalité de la surface.

 

 

Badigeonner le bois

Comment traiter avec le traitement bois préventif ?

Traiter un bois avec le traitement bois préventif, reste une excellente solution. D'abord, il faut toujours bien vérifier que la teneur en eau n'est pas trop élevée. Ensuite, on sature le support en profondeur pour le protéger correctement. Enfin, on complète la pulvérisation du produit en insistant soigneusement sur les zones plus difficiles d'accès avant de protéger le bois par un produit de finition.

1 - Contrôler l'humidité : il est conseillé de contrôler correctement la teneur en humidité du bois brut qui ne doit pas être trop forte. Elle ne doit pas excéder plus de 20 % au moment de la mise en œuvre. Il est important que le matériau ne soit pas trop humide afin de minimiser un retrait potentiel, une déformation, une fissuration ou un fendillement par la suite.

2 - Badigeonner le bois : il est recommandé de traiter les fibres par un badigeonnage soigneux à l'aide d'un pinceau ou d'une brosse. Il est très important de bien faire pénétrer le produit de préservation pour saturer à coeur. C'est important si l'on veut une bonne protection du matériau dans la durée sans dégradations préjudiciables par la suite.

3 - Compléter par pulvérisation : il est fortement conseillé de compléter le badigeonnage par une double pulvérisation à refus sur toute la surface. Il est important de bien appliquer les produits sur chaque face du bois à traiter. Il faut imprégner généreusement les bouts, les coupes et les zones d’emboîtement qui sont beaucoup plus sensibles aux attaques des prédateurs.

 

 

Gamme traitement bois
Gamme traitement bois

Conseil traitement bois
Conseil traitement bois

Blog traitement bois
Blog traitement bois

Info traitement bois
Info traitement bois

? Conseil
04 70 28 93 04