Quelle différence entre un saturateur et l'huile bardage ?

 

Différence entre saturateur et huile

Différence entre un saturateur et l'huile bardage

La différence entre un saturateur et l'huile bardage, reste bien visible au niveau de l'aspect de finition final. il faut toujours choisir le produit en fonction de la finition recherchée sur son bardage, sa terrasse ou son meuble de jardin par exemple. En effet, le choix dépend surtout de l'aspect que l'on souhaite réellement obtenir sur sa surface en bois. On peut vouloir l'aspect satiné du saturateur ou plutôt la finition mate de l'huile. La décision va donc se faire plus sur l'aspect esthétique que sur la protection véritable de ces deux produits qui demeure d'ailleurs très similaire. 

Un saturateur a en général un rendu beaucoup plus satiné car il laisse une légère pellicule de résine sur la surface du bois. On peut même qualifier la brillance de subtile car elle reflète délicatement la lumière. L'aspect final du saturateur apporte ainsi un léger velouté sans jamais masquer l'aspect naturel des fibres du bois. Cependant, un saturateur n'est jamais aussi brillant qu'un vitrificateur, un vernis ou une lasure qui sont des produits filmogènes qui laissent une couche après séchage.

Les saturateurs pour le bois nécessitent un entretien régulier qui va s'étaler dans le temps. Il est conseillé de renouveler l'application au moins une fois par an lors des deux premières années. Ensuite, il suffit d'appliquer les saturateurs seulement tous les deux ou quatre ans si l'on désire une bonne protection dans la durée. les saturateurs offrent également l'avantage d'être particulièrement faciles à appliquer sans préparation fastidieuse au préalable. En effet, il suffit juste de réaliser un nettoyage soigneux du bois au préalable avant l'application des produits.

Quand à elles, les huiles pour le bois assurent une finition plus mate. Si l'entretien est régulier, elles donnent un véritable effet naturel de bois huilé, de bois ciré ou de bois mouillé. Ces produits imprègnent le bois sans former de pellicule à la surface. Par conséquent, l'application de ces huiles peut se faire sur tous types de supports extérieurs, verticaux comme horizontaux. Cependant, il faut mieux éviter les huiles à base de solvant car elles sont moins écologiques. Il est donc conseillé d'opter pour des huiles à l'eau formulées sur une base de matières naturelles respectueuses de l'environnement.

 

 

Contrôler l'humidité

Comment préparer un bois ?

Préparer un bardage en bois avant d'employer l'huile bardage, reste une opération particulièrement simple à réaliser. En première étape, on vérifie si les conditions d'humidité sont optimums. En deuxième étape, on dégraisse correctement le bois avec un produit de nettoyage adéquat pour le rendre suffisamment propre. En troisième étape, on égrène le bois pour se débarrasser des petits reliefs pour une surface bien lisse.

1 - Contrôler l'humidité : il est conseillé de contrôler correctement la teneur en eau du bois qui ne doit pas être trop forte. Elle ne doit pas excéder plus de 20 % d'eau au moment de la mise en œuvre. En effet, il est important que le matériau ne soit pas trop humide afin de minimiser un retrait potentiel, une déformation, une fissuration ou un fendillement par la suite.

2 - Dégraisser le bois : il faut dégraisser soigneusement le bois avec un produit de nettoyage approprié jusqu'à obtenir un support suffisamment propre pour être traité. Il est recommandé d'utiliser une éponge ou un chiffon imbibé de solvant. Il doit être changé souvent pour ne pas étaler inutilement les graisses ou les salissures sur l'ensemble de la surface en bois.

3 - Poncer la surface : il faut poncer le bois à la main à l'aide d'un abrasif adapté pour éliminer les petits défauts ou les plus grosses aspérités. On peut aussi utiliser un meuleuse munie d'un disque abrasif approprié pour un travail moins fatiguant lorsque la surface est plus importante.

 

 

Appliquer l'huile

Comment huiler avec l'huile bardage ?

Huiler un bardage en bois avec l'huile bardage, ne pose pas de problèmes particuliers. D'abord, il faut commencer par bien mélanger l'ensemble des composants du produit pour retrouver toute la qualité de l'huile d'origine. Ensuite, on procède à l'application avec un outil adapté selon l'importance du chantier. Enfin, on ne doit pas oublier d'essuyer le surplus éventuel avec un chiffon pour éviter d'avoir des zones collantes.

1 - Mélanger l'huile : l'étape primordiale d'homogénéisation est très souvent bâclée, mal réalisée ou même totalement oubliée. Le temps d'agitation avec un mélangeur doit être d'au moins 10 minutes. En effet, cette opération est importante pour ne pas avoir de problème par la suite. On évite ainsi de gros soucis de tenue du traitement dans la durée.

2 - Appliquer l'huile : on procède à l'application de l'huile en plusieurs couches à l'aide d'un pinceau plat pour les plus petites surfaces. Une brosse pouce peut également être employée pour être plus précis dans les angles ou les reliefs lorsque cela est nécessaire. Par contre, il est recommandé d'utiliser un spalter ou un rouleau pour de grandes surfaces.

3 - Essuyer l'huile : il est important d'essuyer soigneusement le surplus avec un chiffon propre jusqu'à obtenir une surface bien sèche. Un excèdent d'huile peut provoquer l'apparition de zones collantes. Par la suite, elles peuvent nuire à l'aspect de finition final. Pour finir, il est nécessaire d'attendre que le bois soit bien sec avant de le solliciter normalement.

 

 

Gamme huile bois
Gamme huile bois

Conseil huile bois
Conseil huile bois

Blog huile bois
Blog huile bois

Info huile bois
Info huile bois

? Conseil
04 70 28 93 04