Problème de séchage avec la lasure gel

Problème séchage lasure

Problème de séchage avec la lasure

Un problème de séchage avec la lasure gel peut être provoqué par plusieurs causes souvent associées entre elles. La température d’application est bien trop basse. Elle doit être impérativement supérieure à 10 °C. L’hygrométrie extérieure est beaucoup trop importante.

Il se peut aussi que la lasure ait été appliquée en trop forte épaisseur. Le délais d'attente entre couche n'a pas été correctement respecté. Le solvant a pu être ainsi emprisonné entre les 2 couches. La lasure qui est à base de solvants sèche par réaction avec l'oxygène de l'air.

Pour cette raison, la lasure finit toujours par sécher même si le séchage est fortement ralenti. Il suffit donc d’être un peu patient surtout lorsqu'elle est appliquée en couches beaucoup trop épaisses. Le remède pour accélérer le temps de séchage est de chauffer l'environnement dans lequel la lasure vient d'être appliquée. Ensuite, Il suffit d'attendre patiemment que la lasure sèche naturellement.

Cette lasure thixotrope protège durablement tous les types de bois en intérieur comme en extérieur. Elle peut être utilisée sur du bois neuf ou en rénovation. Elle s'emploie sur des chalets, bardages, barrières, portes, fenêtres, volets ou huisseries. Sa consistance gélifiée rend son application très simple car elle ne coule pas, ne corde pas et ne laisse pas de trace au séchage.

 

 

⇨ Préparer le bois

Préparer le bois avant de lasurer avec la lasure gel, est une étape préalable obligatoire avant toute mise en oeuvre. Un temps sec, sans humidité et sans vent est absolument nécessaire.

 

1 - Conditions météorologiques : les conditions de soleil, de température, de froid, de gel ou d'humidité doivent être convenablement prises en compte si l'on souhaite avoir une bonne protection au final. Il est donc conseillé d'effectuer un travail de mise en peinture seulement lorsque le temps est suffisamment clément.

2 - Contrôler l'humidité : elle provoque des changements dimensionnels du matériau tel le retrait ou le gonflement. Il est absolument primordial que cette teneur en eau soit respectée afin de minimiser ce retrait potentiel du bois. Elle ne doit pas excéder 20 % au moment de l'application si l'on ne veut pas avoir de problème d'adhérence.

3 - Rendre le support propre : il faut toujours contrôler que la surface soit suffisamment propre, saine et sèche. Il est important que le support soit bien débarrassé de tous les dépôts résiduels afin d'obtenir un bon pouvoir d'adhérence. Il est indispensable d'avoir un matériau assez sain pour un bon accrochage de la lasure par la suite.

 

 

⇨ Lasurer avec la lasure gel

Pour lasurer le bois avec la lasure gel, il faut respecter une bonne méthodologie de base si l'on veut avoir un bonne résistance de ce traitement pour le bois dans la durée.

 

1 - Mélanger la lasure : elle doit être mélangée très soigneusement avec un mélangeur à peinture avant toute utilisation. En effet, il faut impérativement remettre en suspension les matières premières qui peuvent être prises en masse au stockage. C'est nécessaire si l'on veut retrouver toute la qualité de la lasure et de la teinte d'origine.

2 - Choisir le bon outil : il est conseillé de l'étaler à l'aide d'un pinceau, d'une brosse ou d'un rouleau selon la surface à lasurer. Un spalter vernis ou une brosse plate vernis est davantage adapté aux petites surfaces. Un rouleau équipé d'un manchon vernis ou un pistolet pression reste plus spécifique aux grandes surfaces.

3 - Appliquer la lasure : elle s'applique dans le sens des fibres du bois. Il faut déposer une première couche fine. Il suffit alors d'attendre 24 heures pour une deuxième couche plus épaisse. Il n'est pas rare de devoir appliquer une troisième ou une quatrième couche sur certains bois qui demandent une protection intensive à l'extérieur.

 

 

Gamme lasure bois

Gamme lasure bois

Conseil lasure bois

Conseil lasure bois

Blog lasure bois

Blog lasure bois

Info lasure bois

Info lasure bois