Quelle différence entre Lasurer ou céruser un meuble avec la patine meuble ?

 

Lasurer ou céruser meuble

Pourquoi lasurer ou céruser un meuble ?

Lasurer ou céruser un meuble avec la patine meuble, reste un excellent choix lorsque l'on désire redonner un look plus tendance à un vieux mobilier en bois. Cette opération permet alors de transformer radicalement des meubles ou des objets en bois. Elle donne également de la chaleur, du chic et du fini aux bois les plus ternes. Ce travail modernise ainsi l'intérieur de la maison en rajeunissant les pièces pour un aspect blanc beaucoup plus lumineux.

Lasurer un meuble, procure un rendu visuel complètement différent d'un effet de céruse. D'ailleurs, une lasure n'apporte pas de véritable contraste entre les veines et les reliefs du bois. En effet, la finition ne va pas donner une grande différence visuelle entre les parties creuses et les zones plates. Cependant, elle peut apporter de la couleur à des meubles comme une armoire, un buffet, une commode, une table ou une chaise par exemple.

Lasurer un meuble, consiste à utiliser un produit incolore qui est en majorité aux solvants mais de plus en plus à l'eau. La lasure est très souvent teintée mais elle ne masque pas le veinage du bois. Elle laisse un voile blanc ou coloré qui reste toujours bien transparent sans jamais cacher les veines du bois. De plus, elle procure une protection très efficace contre l'humidité, la lumière, le soleil et les rayons ultraviolets.

Céruser un meuble, permet d'imprégner les veines profondes du bois d'une pâte blanche. Le fond du bois ressort alors soit blanc ou soit teinté. La céruse permet de créer un véritable contraste entre la surface, les creux et les reliefs du bois. Une céruse doit être préservée en tenant compte de l'usage des meubles par la suite. En effet, la céruse n'a pas la vocation de résister aux taches, aux cernes ou aux auréoles d'eau sans aucune protection.

 

 

Ouvrir les pores du bois

Comment préparer un meuble ?

Préparer un meuble avant de patiner avec la patine meuble, reste une opération indispensable. En première étape, il faut obtenir un support sain apte à être traité. En seconde étape, on nettoie soigneusement le meuble avec un chiffon imprégné d'un produit dégraissant afin de lui enlever toutes traces de gras. En troisième étape, on ouvre la fibre du bois avec une brosse métallique pour un plus bel effet de la céruse. 

1 - Rendre le support propre : on peut patiner un bois que sur un matériau parfaitement net, sain et sec. Auparavant, il faut également éliminer touts les dépôts résiduels non adhérents. Le but demeure alors de retrouver un support suffisamment propre pour être traité. On favorise ainsi le bon accrochage de la patine dans les pores du bois.

2 - Dégraisser le bois : il faut soigneusement dégraisser le support avec un produit de nettoyage adéquat. En effet, l'objectif reste bien d'avoir un matériau suffisamment sain pour être patiné. Pour ce travail, on utilise un tampon de coton, un chiffon ou une éponge imprégnée de dégraissant. Néanmoins, elle doit se changer souvent pour ne pas trop étaler la graisse.

3 - Ouvrir les fibres du bois : on ouvre généreusement les pores du bois avec une brosse métallique à la main ou mécaniquement. On obtient ainsi un plus bel aspect de la céruse au final. Pour cela, on brosse la totalité de la surface dans le sens de la veine du bois. Pour finir, On érafle très légèrement le matériau afin de lisser les zones trop rugueuses pour une meilleure régularité de l'ensemble.

 

 

Imprégner le bois

Comment patiner avec la patine meuble ?

Patiner un meuble avec la patine meuble, sert à rehausser l'aspect esthétique de la fibre du bois. Au préalable, on protège convenablement les surfaces non concernées par le traitement. Après, on mélange vigoureusement toutes les matières premières pour bien les remettre en suspension. Enfin, on imprègne le bois jusqu'à saturation complète pour une bonne pénétration de la céruse à travers les pores.

1 - Protéger le chantier : il faut toujours travailler dans un environnement parfaitement sain. Pour cela, on préserve le chantier grâce à des cartons, des films plastiques, des bâches ou des adhésifs de masquage par exemple. En effet, il est important de bien préserver le matériau, de recueillir les résidus et de sauvegarder les parties non concernées par des projections éventuelles.

2 - Mélanger la patine : elle se mélange généralement avec un agitateur mécanique adapté à la grandeur du pot. Le but alors est de remettre en suspension tous les composants. Il arrive ainsi qu'ils soient pris en masse dans le fond du pot durant le stockage. En effet, on doit pouvoir retrouver toute la performance, la résistance et la qualité de la patine d'origine.

3 - Imprégner le bois : on imprègne les veines du bois jusqu'à saturer totalement le matériau. Cette opération se réalise alors avec un pinceau, une éponge ou une mèche de coton par exemple. La patine s'applique dans un mouvement rotatif régulier sous la forme de 8. On doit ainsi ceruser le bois en profondeur pour obtenir un bel aspect vieilli. Pour finir, on lustre l'ensemble de la surface après un séchage complet.

 

 

Gamme teinte bois
Gamme teinte bois

Conseil teinte bois
Conseil teinte bois

Blog teinte bois
Blog teinte bois

Info teinte bois
Info teinte bois

? Conseil
04 70 28 93 04