Quelle différence entre le vernis et la lasure teintée ?

 

Différence entre vernis et lasure

Différence entre un vernis et la lasure ?

La différence entre un vernis et la lasure teintée, se caractérise surtout par l'épaisseur du film. Effectivement, elle est plus ou moins importante selon le type de produit utilisé. Tous les deux permettent d'entretenir, de préserver et de décorer le bois afin de rehausser la beauté de son veinage. Cependant, on recommande d’employer la lasure uniquement sur un support vertical. Par contre, on peut utiliser sans difficulté un vernis sur un support horizontal comme des planchers, des parquets ou des sols en bois.

Un vernis ou un vitrificateur permet de réaliser une finition décorative à l'intérieur plutôt qu'à l'extérieur. Le vernis protège le support des agressions quotidiennes grâce à un film parfaitement transparent. D'ailleurs, son aspect incolore rehausse toute la beauté des fibres du bois sans jamais les masquer. Le vernis existe ainsi en aspect mat, satiné ou brillant que l'on peut choisir selon le type de finition souhaitée. Le vernis convient donc très bien sur les boiseries, les meubles ou les objets en bois.

Un vernis ou un vitrificateur protège la surface des taches, des cernes, des auréoles et des liquides alimentaires. Il résiste également efficacement à l'abrasion, aux rayures ou aux chocs. Pour cette raison, le vernis s'adapte particulièrement bien lorsque l'usure est importante. Un vernis est donc conçu pour résister à des frottements, à des trafics et à des passages répétés. De plus, Le vernis reste très facile d'entretien par la suite. En effet, un produit de détergence basique du marché suffit amplement à le nettoyer.

Quand à elles, les lasures conviennent mieux pour protéger un support à l'extérieur plutôt qu'à l'intérieur. Elles résistent très bien à la lumière, au soleil ou aux rayons ultraviolets sans se décolorer. Ces produits sont proposés en finition incolore ou teintée sans jamais masquer le veinage du bois. Ces produits existent surtout sous la forme liquide mais aussi gélifiée. On les retrouve en aspect mat, satiné ou brillant. Ils permettent de pénétrer en profondeur dans le bois. Ces produits le préservent efficacement de l’humidité, des insectes ou des champignons.

 

 

Poncer le bois

Comment préparer un bois ?

Préparer un bois avant de lasurer avec la lasure teintée, demeure une opération indispensable pour un bon accrochage. En première étape, on se débarrasse des matières non adhérentes pour obtenir un support suffisamment sain. En deuxième étape, on dégraisse la surface afin de la rendre la plus propre possible. En troisième étape, on termine par un léger ponçage du bois pour éliminer les aspérités pouvant encore rester.

1 - Rendre le support propre : on commence toujours par contrôler que le matériau est sain, propre et sec. En effet, le support doit être débarrassé de toutes les matières non adhérentes afin d'avoir la meilleure cohésion possible. Ces travaux restent donc très importants car ils permettent un bon accrochage entre le support et la lasure par la suite.

2 - Dégraisser la surface : le support doit être nettoyé convenablement si il semble trop sale. On utilise alors un produit de dégraissage spécifique au bois afin de le rendre plus propre. Ce nettoyage facilite ainsi grandement l'accrochage du film dans les pores du bois par la suite. Pour finir, on rince abondamment pour éliminer les traces restantes de détergent.

3 - Poncer le bois : il faut enlever les petites aspérités par un simple ponçage manuel. On utilise principalement de la toile émeri, du papier de verre ou de la laine d'acier. On peut également employer une meuleuse munie d'un disque abrasif pour plus de rapidité. Effectivement, le but reste bien de rendre le bois parfaitement lisse pour le préparer à recevoir un traitement.

 

 

Appliquer la lasure

Comment lasurer avec la lasure teintée ?

Lasurer un bois avec la lasure teintée, le préserve efficacement des diverses agressions extérieures. D'abord, on commence toujours par bien mélanger les différents composants du produit. Ensuite, il faut choisir l'outil d'application le plus approprié pour peindre correctement. Enfin, il ne reste alors plus qu'à l'appliquer dans le sens du veinage du bois pour la meilleure finition possible. 

1 - Mélanger la lasure : ce processus important du mélange reste très souvent mal fait, bâclé ou même parfois oublié. Le délais d'agitation à l'aide d'un mélangeur doit être d'environ 5 à 10 minutes pour un bon travail. Effectivement, cette homogénéisation reste indispensable afin d'éviter tout problème de tenue, d'adhérence ou d'accrochage dans la durée.

2 - Choisir le bon outil : on doit choisir un pinceau large, un pinceau plat, un spalter ou un rouleau de qualité si l'on veut réaliser une bonne mise en oeuvre. On le sélectionne alors selon la taille des pièces en bois que l'on va recouvrir. L'application de la couche devient alors plus régulière, plus constante et plus homogène avec moins de coup de pinceau à passer.

3 - Appliquer la lasure : on la travaille toujours dans le sens du veinage du bois pour un meilleur rendu. En effet, l'application respecte ainsi le véritable sens naturel de la fibre du bois. Elle s'emploie généralement en deux ou trois couches pour une meilleure imprégnation du bois. On obtient ainsi une protection renforcée du matériau à long terme.

 

 

Gamme lasure bois
Gamme lasure bois

Conseil lasure bois
Conseil lasure bois

Blog lasure bois
Blog lasure bois

Info lasure bois
Info lasure bois

? Conseil
04 70 28 93 04