Un expert vous répond

Panier

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander

Vernir un bois avec un vernis incolore, intérieur ou extérieur

Vernir un bois avec un vernis incolore, intérieur ou extérieur, permet de protéger efficacement le matériau des salissures, des tâches, des marques et des auréoles. Il est utilisé le plus souvent pour une finition soigneuse d'un bois dans une pièce intérieur. Il peut également être employé pour l'extérieur car il résiste très bien à l'abrasion, à l’usure, aux chocs et aux rayures.

Un vernis préserve les surfaces en bois des taches quotidiennes tels l'eau, le vin, l'alcool ou les liquides alimentaires car il reste imperméable. Esthétique en mat, satiné ou brillant, il apporte une finition élégante qui embellit la veinure des bois nobles. Il offre un aspect très tendance qui harmonise l'ensemble des boiseries à la décoration intérieur comme extérieur.

 

1 - Vernir un bois avec un vernis incolore, marin, intérieur ou extérieur

Vernir bois Vernir un bois avec un vernis bois incolore, un vernis marin, un vernis bois intérieur ou un vernis bois extérieur, permet d'utiliser le vernis approprié lorsqu'un bois est exposé aux intempéries quotidiennes. Il est très important de choisir le bon vernis si l'on veut réaliser un travail de qualité.

Le bois a besoin d'une protection qui résiste aux agressions extérieures, aux variations hydrométriques et aux mouvements du matériau selon les diverses expositions climatiques. Un vernis conserve le bois en le préservant du contact de l'eau, de l'humidité, des pluies et des ruissellements.

En atmosphère industrielle, montagneuse ou marine, il est préférable de choisir un vernis qui procure une excellente tenue à la lumière, au soleil et aux rayons ultraviolets. Il doit être suffisamment souple pour supporter les différentes variations dimensionnelles du support.

Un vernis mat, satiné ou brillant rehausse le veinage du bois en apportant un aspect décoratif qui est du plus bel effet. Il peut être utilisé pour protéger les boiseries, les portes, les fenêtres ou les lambris en bois. On retrouve le plus souvent des vernis acryliques, des vernis cellulosiques, des vernis glycérophtaliques, ou des vernis polyuréthanes.

 

2 - Respecter les conditions météo avant de vernir avec un vernis bois

Respecter conditions météoRespecter les conditions météo avant de vernir avec un vernis bois extérieur, est indispensable si l'on souhaite obtenir une bonne résistance dans la durée. Il est primordial de vérifier auparavant que la température se situe bien entre 10 °C et 30 °C avant toute application.

Il faut également surveiller que l'humidité ne soit pas trop importante pour ne pas risquer d'avoir un problème de décollement ou d'adhérence par la suite. Il faut contrôler que le délais de séchage soit suffisant pour que l'eau puisse s'évacuer convenablement du bois avant de vernir.

On peut vernir que lorsque la météo est suffisamment correcte pour ne pas trop modifier le temps de séchage. Il ne faut pas traiter un bois si les conditions atmosphériques sont trop variables ou lorsqu'il y a un risque de pluies, d'averses, d'orages ou autres intempéries qui peuvent survenir.

Il est possible de vernir que si la météo est suffisamment clémente. Il est nécessaire de bien respecter les différents facteurs extérieurs avant toute mise en oeuvre. Effectivement, il est primordial de réaliser un travail de vernissage dans d'excellentes conditions atmosphériques si l'on souhaite une bonne performance du vernis à long terme.

 

3 - Surveiller la teneur en humidité du bois avant de vernir avec un vernis bois

Surveiller humidité boisSurveiller la teneur en humidité du bois avant de vernir avec un vernis bois intérieur, demeure une étape indispensable dans la réalisation d'un vernissage. Le bois va naturellement s'imprégner avec l’humidité présente car il est composé d'une structure fibreuse qui reste très absorbante.

L’eau est souvent l'élément déterminant qui entraîne le noircissement, le pourrissement ou le vieillissement du bois. Il faut donc ne pas avoir une atmosphère trop imprégnée d'eau. Le bois se sature rapidement d’humidité pour finir par s'équilibrer tout naturellement avec l'extérieur.

Lorsque le bois va arriver à l'équilibre avec le taux d'humidité ambiant, il ne perd ou ne gagne plus d'eau. Le pourcentage d'humidité ne doit jamais être au dessus 20 % si l'on veut réaliser une application correcte. Il faut absolument respecter cette condition afin d'éviter tout gonflement du bois.

Il faut savoir que si le matériau est trop saturé en humidité, on risque d'avoir un très mauvais accrochage du vernis sur son support par la suite. Le bois doit sécher convenablement pour ne pas avoir une humidité qui dépasse 20 %. Il est important que ce taux reste le plus proche possible de celui de l'atmosphère ambiante du local ou de la pièce.

 

4 - Dégraisser un bois avec un dégraissant industriel ou bois

Dégraisser boisDégraisser un bois avec un dégraissant industriel, est une opération importante si l'on veut éliminer efficacement les corps gras, les souillures ou les salissures. Il s'adapte parfaitement bien pour nettoyer le bois en profondeur afin de le préparer à recevoir le traitement le plus approprié possible.

Ce nettoyant entraîne très peu de mousse afin de pouvoir l'utiliser à la main ou en automatique avec une auto laveuse ou une machine haute pression adéquat. Il est recommandé de le diluer avec de l’eau chaude ou tiède afin de d'avantage améliorer l'efficacité du dégraissage.

Il faut insister sur les marques les plus tenaces avec un balais brosse adapté pour rendre le nettoyant encore plus performant. Il est nécessaire d'attendre suffisamment longtemps afin que le détergent agisse efficacement sur le matériau avant de le rincer correctement à grande eau.

Dégraisser avec un dégraissant bois, demeure aussi une très bonne solution pour dégraisser une surface si l'on préfère utiliser un nettoyant au solvant. Il est conseillé de l'employer avec un chiffon imprégné au préalable afin de bien se débarrasser des matières grasses, des huiles, des graisses, des alcools ou autres liquides alimentaires.

 

5 - Décaper un bois avec un décapant gel, peinture, vernis ou lasure

Décaper boisDécaper un bois avec un décapant gel, un décapant peinture, un décapant vernis ou un décapant lasure, permet de supprimer efficacement les anciennes couches de résines. Il supprime sans aucune difficulté la majorité des résines synthétiques, alkydes, glycérophtaliques, acryliques ou vinyliques.

Il est recommandé de rayer superficiellement le film auparavant lorsque les couches sont importantes. Un décapant peut s'appliquer à l'aide d'une brosse, d'un pinceau ou d'une spatule en couches les plus épaisses possibles. Les résidus ramollis s'éliminent avec un grattoir approprié par la suite.

On peut aussi supprimer une lasure, un vernis ou une peinture en la grattant à l'aide d'une simple brosse métallique. Il ne faut pas négliger de bien se débarrasser des écailles, des dépôts et des poussières avant d'appliquer un vernis sur une surface la plus saine possible.

Il est aussi possible d'employer une ponceuse ou une meuleuse adaptée pour travailler plus vite si la surface est plus grande. Il est conseillé de poncer légèrement le support avec de la toile émeri, du papier abrasif ou de la laine acier n° 000 par exemple. Il ne faut surtout pas oublier d'éliminer la poussière avec une éponge humide pour terminer.

 

6 - Réparer un bois avec un durcisseur, mastic, pâte ou rebouche bois

Réparer bois Réparer un bois avec un durcisseur bois, un mastic bois, une pâte bois ou un rebouche bois, aplanit, rebouche et renforce un bois qui est abîmé par les années. Il est primordial de contrôler que le support est suffisamment propre après avoir éliminé toute trace de lasure, de vernis ou de peinture.

Les insectes, les champignons, l'eau ou l'humidité ont pu fragiliser un matériau qui peut ne plus être aussi sain qu'au préalable. Il faut alors employer un réparateur adapté afin de renforcer le bois en profondeur. Il est ainsi possible de colmater, de solidifier ou de durcir efficacement le support.

Un mastic, un rebouche bois, une pâte ou un durcisseur peut être employé sur tous les types d'essences de bois. Il répare un support qui peut se travailler très facilement par la suite. L'abrasif va avoir tendance à moins s'encrasser grâce à des matières rigoureusement sélectionnées.

Il permet de réparer très simplement une surface horizontale ou verticale sans aucun risque de coulure. Il devient dense, dure et particulièrement solide lorsque le séchage est suffisant pour lui laisser le temps de durcir. Il est alors très facile de le scier, de le clouer, de le visser, de le poncer, de le limer ou même de le sculpter comme un bois d'origine.

 

7 - Mélanger un vernis bois avec un mélangeur à peinture

Mélanger vernis boisMélanger un vernis bois avec avec un mélangeur à peinture, demeure une étape incontournable avant toute mise en oeuvre. Il permet de s'adapter facilement à la majorité des perceuses habituelles. Il aide à remettre en suspension les différents constituants qui peuvent se déposer au stockage.

L'agitation d'un vernis reste une opération qu'il ne faut pas oublier de réaliser. Il est important de le mélanger convenablement avant usage si l'on souhaite réaliser un bon travail d'application. Il s'adapte à la majorité des perceuses classiques que l'on retrouve sur le marché.

Un mélange manuel n'est pas suffisant si l'on désire obtenir une excellente homogénéisation des différents composants. Effectivement, cette opération d'agitation demeure indispensable lorsque l'on ne veut pas risquer d'avoir une trop forte baisse de la protection finale du vernis.

Il arrive que le mélange du vernis soit complètement oublié par l'utilisateur. Cependant, une agitation mécanique doit durer un minimum de 10 à 15 minutes si l'on souhaite une bonne homogénéisation de l'ensemble. Si ce temps de mélange n'est pas bien respecté, on risque de ne pas retrouver toute la qualité du vernis d'origine.

 

8 - Vitrifier un bois avec un vitrificateur polyuréthane, parquet ou planchet

Vitrifier bois Vitrifier un bois avec un vitrificateur polyuréthane, un vitrificateur parquet ou un vitrificateur plancher, peut se réaliser qu'après avoir préparé soigneusement la surface au préalable. Lorsque le ponçage est bien effectué, il faut dépoussiérer avec une serpillière ou un lave pont légèrement humide.

Il est recommandé d'employer un vernis avec une viscosité plutôt fluide pour réaliser cette opération de vernissage. Il faut commencer par étaler une fine couche de résine dans le sens du fil du bois avec une brosse, un pinceau, un spalter large ou un rouleau pour aller plus vite.

Il faut toujours démarrer par les bordures, les chants et les autres angles plus difficiles à exploiter. Il est recommandé de ne pas oublier les coins qui sont plus compliqués à travailler. Cette étape importante permet de simplifier fortement le reste de l'application par la suite.

Il faut bien laisser sécher le film avant de l'égrener avec du papier abrasif ou de la laine d'acier dans le sens du fil du bois. Cette opération permet d'éliminer tous les défauts du bois qui vont ressortir après la première couche. On retrouve généralement des bulles d'air, des poussières ou des poils de pinceau incrustés dans le vernis.

 

Gamme vernis boiserie

Gamme vernis boiserie

Info vernis boiserie

Info vernis boiserie

Blog vernis boiserie

Blog vernis boiserie

Conseil produits bois

Conseil produits bois