Définition de l'humidité d'un bois

Humidité d'un bois

Humidité bois : correspond à la quantité d'eau restante après séchage. Cette teneur en eau s’exprime principalement en pourcentage par rapport au poids sec. Elle existe ainsi surtout sous une forme liquide mais aussi en vapeur à l'intérieur des fibres. Les professionnels du bois la mesurent généralement avec un humidimètre.

Ce taux hygrométrique varie selon les conditions atmosphériques car il modifie la densité du bois. Après abattage, on considère le bois comme vert car il contient encore beaucoup d’eau. Après séchage, l’évacuation de l’eau entraîne un phénomène de retrait souvent à l'origine de la déformation du bois.

L’humidité d’un feuillu fraichement coupé dépasse souvent plus de 100 % du poids sec. Par contre, un résineux possède une teneur en eau supérieure à 150 %. Cependant, les parasites nécessitent d’une humidité et d’une oxygénation modérée pour se développer. Pour les éviter, il suffit alors d’une teneur en eau très haute ou très basse.

Le bois reste un matériau hygroscopique perdant ou gagnant de l'humidité selon l’atmosphère ambiante. L'échange avec l’extérieur dépend toujours de l'humidité environnante, de la température et de la quantité d'eau déjà dans le bois. Il finit donc par se dilater ou se contracter selon la prise ou la perte d’eau dans sa structure fibreuse. Ce phénomène s’appelle le travail ou le jeu du bois responsable des fissures, des fendillements ou des craquelures.

 

Vocabulaire produits traitement bois

Vocabulaire produits traitement bois

 

? Conseil
04 70 28 93 04