Définition de la moisissure du bois

Moisissure du bois

Moisissure bois : désigne des champignons microscopiques de teinte blanche, verte, bleue ou noire. Ces matières microscopiques se développent progressivement en présence de l’humidité et de la chaleur ambiante. Elles se caractérisent alors par des taches, des marques ou des auréoles plus ou moins floconneuses.

Cette altération s’étend petit à petit en créant des dégâts considérables sur la structure même du matériau. Ces champignons possèdent la particularité de se nourrir de la matière ligneuse du bois. Si on ne fait rien, la dégradation va se développer très rapidement jusqu’à détruire totalement la fibre du bois.

La moisissure du bois progresse lorsque le taux d’humidité dépasse 60 %. Pour éviter toute prolifération, on doit respecter un taux toujours inférieur à 60 %. D’ailleurs, les causes principales proviennent bien souvent d’un manque de ventilation, d’infiltrations d’eau ou de remontés capillaires dans la porosité du matériau.

Ces champignons du bois demeurent particulièrement néfastes pour la santé des êtres vivants. Effectivement, ces spores microscopiques restent très allergènes en provoquant des allergies, de l’asthme ou des maladies respiratoires. Il s’avère même qu’une atmosphère continuellement humide provoque des toux, des suffocations ou des rhumatismes. Ces moisissures déclenchent également des irritations de la gorge, du nez ou des yeux.

 

Vocabulaire produits traitement bois

Vocabulaire produits traitement bois

 

? Conseil
04 70 28 93 04